Cabinet MTC
Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise à Paris 9

En cette nouvelle année qui a démarré le 5 février 2019, certains ont sans doute eu le plaisir d’assister à une danse du lion.

 

Par tradition, cette danse a lieu principalement pendant le nouvel an chinois ; sa signification est entourée des symboles qui accompagnent les souhaits du début d’une nouvelle année: prospérité, bonheur, travail, santé, etc..

 

Traditionnellement la danse du lion était une étape dans l’apprentissage du kung-fu, de manière générale c’étaient les élèves les plus performants qui pratiquaient cette danse.

 

La danse du lion est aujourd'hui encore une pratique culturelle très répandue au sein de la communauté asiatique, elle consiste en une chorégraphie dans laquelle «deux danseurs manipulent un costume et un masque de lion en imitant le plus possible les mouvements de l’animal ». Un orchestre accompagne la danse en ponctuant les mouvements que fait le lion. La chorégraphie raconte une sorte de petite histoire en quelques minutes.

 

Plusieurs légendes entourent la danse du lion. L'une d'entre elle explique que l'Empereur de la Dynastie Tang fit un rêve ou il vit une bête étrange. A son réveil, il ordonna à ses hommes de reconstruire l'animal de ses rêves. Dans ces légendes on trouve l'explication de certains symboles et histoires qui sont représentés pendant les rituels associés à la danse du lion : la faim du lion, la figure du dompteur («Bouddha souriant»), la salade, le bruit des pétards, le ruban rouge, les percussions, le miroir.

 

Plus spécifiquement, le rituel de la salade est une danse durant laquelle le lion devra attraper des salades vertes disposées en hauteur. Ce rituel est réalisé pour «porter bonheur». Le propriétaire d’un commerce pourra faire appel à un groupe qui pratique la danse du lion pour attirer prospérité à ses affaires. Dans ce cas, la danse s’accomplit devant le local où la danse du lion a été commandée. Des salades sont alors disposées en hauteur (parfois le long du mur, sinon, de manière plus traditionnelle, au bout d’un long bâton tenu par quelqu’un). Egalement, une enveloppe rouge est attachée à chaque salade. Le lion doit récupérer la salade et l’enveloppe en réalisant des sauts; il est accompagné tout le long par la musique de l’orchestre. Les danseurs s’entraînent dans ce cas pour atteindre des hauteurs pouvant aller jusqu’à trois mètres… Une fois décrochées, le lion mange la salade puis fait semblant de la cracher. Il «mange» également l’enveloppe où se trouve une récompense monétaire.

 

La performance veut que le lion arrive à atteindre les salades pour les manger sans les faire tomber.

Le mot «tae» signifie à la fois salade et prospérité. Ainsi, « le lion mange la salade pour apporter la prospérité. Il grimpe une montagne, il saute sur des bancs, c'est la représentation du courage que l'on doit avoir pour affronter la vie. Il va chercher la prospérité et il l'offre à quelqu'un qui sera mis en honneur ce jour-là."

(Extraits du site culture.gouv.fr)

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.