Cabinet MTC
Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise à Paris 9

La technique consistant à palper les pouls au niveau de l'artère radiale est très ancienne et se rencontre dans de nombreux systèmes médicaux traditionnels.

En Chine, elle fût décrite dans le Nei Jing et reste aujourd'hui une méthode de diagnostic essentielle en médecine chinoise. On répertorie une trentaine de pouls dit pathologiques, par opposition à ce qui est censé être un pouls normal. Plusieurs critères peuvent être utilisés pour présenter et classer les pouls pathologiques, en fonction de leur ordre dans les traités classiques, de leur importance, de leur fréquence en pratique clinique, de leurs particularités à la palpation...

Lors de la palpation des pouls, plusieurs caractéristiques sont vérifiées: le mouvement, la forme, l'intensité et l'emplacement des pouls. Ces indications permettent de déterminer un type de pouls pathologique. Les textes classiques associent parfois certains types de pouls à une image.

Parmi les différents pouls pathologiques, on peut relever le pouls "Se" dit rugueux décrit comme une "lame qui racle légèrement un bambou" ou encore tel "un ver à soie qui mange une feuille de mûrier malade".

Le pouls "Fu" dit caché, correspond au plus profond des pouls, perceptible uniquement à une pression très forte, atteignant l'os, en étant aussi fin et faible. C'est un pouls difficile à percevoir qui est illustré comme un homme ou un animal qui se couche sur le sol pour se dissimuler.

 

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.